Respect jusqu'au bout

Respecter la nature de l’animal et répondre à ses besoins – de l’élevage à l’abattage

Les producteurs*trices Demeter peuvent regarder leurs animaux dans les yeux, même quand la mort approche.

Les directives Demeter préconisent et régissent la détention d’animaux de rente dans les fermes. Certaines fermes particulières dont la superficie est inférieure à 40 ha en sont exemptées.

En ce qui concerne le cycle des matières, les ruminants, en particulier, grâce aux bouses qu’ils produisent, permettent à la ferme de fonctionner en circuit fermé. En outre, la vie de la ferme se voit enrichie par leurs différents caractères.

Il est important pour les producteurs*trices de Demeter :

  • de préserver la dignité des animaux dont ils ont la charge
  • de leur assurer une vie de qualité (élevage, alimentation)
  • de nouer une relation avec l’animal
  • de garantir à leurs bêtes une mort sans douleur ni stress.

La ferme biodynamique offre aux animaux d’élevage des conditions de vie respectueuses de leur nature. L’estime et la reconnaissance caractérisent l’attitude adoptée à l’égard des animaux. Cela inclut la mort. La priorité absolue est que l’animal ressente si peu de stress, de peur et de douleur.

L’abattage à la ferme permet d’éviter le stress

De quelle façon la vie de l’animal se termine-t-elle ? Voici une question importante pour les producteurs*trices. Il est important qu’à la fin de sa vie, l’animal subisse le moins possible de stress, de peur et de douleur.

C’est ce à quoi Demeter Suisse s’engage notamment dans les abattoirs -petits ou grands – en collaboration avec l’Association suisse pour la protection des animaux- pour que la qualité de la prise en charge des animaux vivants soit constamment améliorée. Toutes les mesures et améliorations réalisées dans un abattoir sont ensuite appliquées à tous les animaux qui y sont amenés.

Nous encourageons aussi l’abattage à la ferme car il permet aux producteurs*trices Demeter d’accompagner leurs animaux jusqu’au bout, dans le respect de leur nature. Par rapport aux processus conventionnels, cela permet d’épargner aux animaux d’être transportés vivants et de devoir attendre leur tour à l’abattoir. Ceci a une influence positive sur le niveau de stress de l’animal et par conséquent sur la qualité de la viande.

Quelques pionniers pratiquent déjà des méthodes alternatives de mise à mort du bétail grâce à des autorisations cantonales.

L’animal se tient à sa place habituelle dans le cornadis. Il est en effet étourdie dans son environnement habituel puis il est saigné immédiatement. Le carcasse est ensuite transporté dans une remorque spécialement conçue pour cela, le T-trailer. L’animal doit être transporté dans les 45 minutes suivant sa mort dans un abattoir autorisé pour y être éviscéré. Par rapport aux processus conventionnels, cela permet d’épargner aux animaux d’être transportés vivants et de devoir attendre leur tour à l’abattoir. Cela influence positivement la charge de stress des animaux.

L’unité d’abattage mobile

L’abattage mobile est une variante qui permet à chaque ferme de tuer les animaux directement sur place. L’unité d’abattage mobile, celle-ci est comporte un module composé d’une plate-forme sur laquelle est fixé le cornadis.

Ce module est disposé à l’intérieur de la stabulation et le bétail y est nourri quotidiennement pour y être ainsi habitué. L’animal s’y rend pour manger, il est alors étourdi par le boucher avec un pistolet d’abattage. Il tombe inanimé au sol sur la plateforme qui se trouve tirée semi – automatiquement à l’intérieur de la remorque de l’unité mobile. Après quelques secondes, l’animal peut alors être saigné dans une pièce fermée. Après la saignée, il est conduit à l’abattoir.

La société Platzhirsch Abattage à la ferme SARL de Mischa Hofer propose l’abattage mobile à la ferme.

  • Entretien avec les pionniers Cäsar Bürgi, Georg Blunier et Mischa Hofer

L’abattage à la ferme entraîne-t-il réellement moins de stress pour les animaux ? Cäsar Bürgi de Hof Silberdistel, Georg Blunier de Hof Dusch et Mischa Hofer de Platzhirsch Abattage à la ferme SARL ont répondu entre autres à cette question dans une interview à propos de leurs expériences respectives. Lire l’interview

en Allemand :

Le FiBL rédige quant à lui une fiche technique qui fournira aux agriculteurs intéressés une vue d’ensemble des différentes méthodes d’abattage à la ferme ainsi que des renseignements pratiques. >> Télécharger la fiche technique

BetriebOrt | LieuVerkauf ab Hof | Vente à la fermePostversand | livraison par posteWeitere Verkaufsstellen | autre points de vente
Bio-Hof Dusch7417 Paspels GRxx
Bürgi Cäsar und Lena4718 Holderbank SOnach Absprache
Kubu-Hof3433 Schwanden i.E.xxWochenmarkt Bundesplatz Bern; Hofladen Zollbrück