demeter_m4a9420_rgb_webProduire bien et transformer tout aussi bien
L’essai de longue durée DOC, démarré en 1978 à l’Institut de recherche de l’agriculture biologique (FiBL), compare l’impact environnemental de trois systèmes: la biodynamie, l’agriculture biologique (organique) et l’agriculture conventionnelle. Il s’avère que le système agricole biodynamique ménage les ressources et n’a qu’une faible incidence sur l’environnement. Les sols les plus vivants abritant la plus grande biodiversité se trouvent dans les parcelles biodynamiques. www.fibl.org

Amélioration de la fertilité du sol grâce au compostage à la ferme
Grâce à l’utilisation de préparations dynamisantes, la biodynamie rend le sol plus riche en humus, plus grumeleux et mieux structuré. Il est ainsi davantage perméable à l’air et à l’eau. Ce milieu créé profite au développement des micro-organismes ayant un effet bénéfique sur l’activité biologique du sol.
Grâce à l’apport de préparations biodynamiques, le paysan ou la paysanne restitue au sol plus que celui-ci ne lui fournit.

Sélection végétale adaptée aux conditions locales pour plus de vitalité et de diversité variétale

La croissance de la plante est favorisée par le sol, la lumière et la chaleur. L’entretien du sol et la prise en compte des influences cosmiques, telle la lunaison, fortifient les plantes. Tous ces éléments ainsi délibérément équilibrés permettent à la plante d’exprimer son plein potentiel.
Les fermiers Demeter récupèrent des semences à partir de leurs propres récoltes ou se fournissent la plupart du temps auprès de sélectionneurs biodynamiques. Les variétés éprouvées sont constamment améliorées par le biais d’une sélection ciblée.

Bien-être des animaux grâce à un élevage et une alimentation respectueuses de la nature propre de chaque espèce
L’élevage des animaux se conforme à leur nature propre. Au-delà d’un élevage respectueux des besoins des espèces, les animaux doivent pouvoir se comporter selon leur nature propre. Les vaches Demeter gardent leurs cornes et leur dignité et vont régulièrement au pâturage. Elles sont nourries d’herbe et de foin issus de culture en biodynamie. Les étables sont adaptées aux besoins des animaux et ne constituent pas des systèmes de détention.
L’estime et la reconnaissance caractérisent l’attitude adoptée à l’égard des animaux. Lorsqu’un animal tombe malade, il est, dans la majorité des cas, soigné par la médecine alternative.verarbeiter-796x796

De l’artisanat plutôt que des additifs artificiels
Il s’agit de conserver la grande force vitale contenue dans les aliments biodynamiques. C’est pourquoi la transformation Demeter se fait avec ménagement: pas d’adjuvants et d’additifs et pas de processus destructeurs de structures vitales.
Le lait Demeter n’est pas homogénéisé, la viande et la charcuterie ne contiennent pas de sel nitrité, le jus est toujours du pur jus (sans concentré), le miel n’est jamais chauffé au-delà de la température naturelle de la ruche. Le recours aux enzymes, aux conservateurs, aux additifs aromatisants et à l’irradiation des aliments est interdit.
Aucun label ne régit plus strictement la transformation. Afin que les aliments Demeter vous parviennent sous la forme la plus naturelle possible et avec une qualité maximale.

 

demeter_b_8457228_rgb_web