demeter_b_8457260_rgb

Graine de dynamisme
Les agriculteurs biodynamiques mettent à profit les forces de la nature et de ses produits. Ils tirent parti de cette énergie pour améliorer les sols et la qualité. Ils tiennent compte des influences de la position du soleil, de la lune et des planètes.

Les paysans Demeter agissent en harmonie avec la nature. Ils utilisent des préparations biodynamiques en quantité homéopathique et obtiennent ainsi des résultats impressionnants au niveau du sol et de ce qu’ils y cultivent. Ils interviennent sur le paysage pour que des animaux utiles comme les abeilles trouvent des conditions de vie adaptées à leurs activités.

Pour ce faire, ils suivent les préceptes du «Cours aux agriculteurs» dispensé par Rudolf Steiner en 1924, à la Pentecôte. Cette somme d’enseignement a été depuis lors mise à profit et développée par des agriculteurs biodynamiques du monde entier.

L’individualité agricole
Les conditions climatiques et locales constituent des facteurs à la fois décisifs et limitatifs pour les fermes et horticultures biodynamiques. Elles en tiennent compte et produisent selon les conditions de leur emplacement. La base fourragère est donnée et détermine le nombre d’animaux, et celui-ci à son tour détermine la quantité d’engrais. Toute la production d’une exploitation biodynamique s’adapte à ces conditions. La coopération entre humains, animaux et plantes au sens d’un cycle clos et d’une évolution, fait de l’exploitation un «organisme agricole», une «individualité agricole».

Un élevage respectueux
L’élevage fournit les engrais à l’exploitation agricole biodynamique. La taille des cheptels dépend des conditions climatiques et locales d’une région donnée. L’affouragement des bêtes avec du fourrage biodynamique de l’exploitation constitue la base de ce système agricole. Ainsi à part l’utilisation des animaux à des fins commerciales, conserver et développer l’intensité de la fumure et la fertilité du sol sont des centres d’intérêt.
Pour que l’élevage réussisse, les conditions d’élevage doivent être conformes à la nature propre des animaux et à leur espèce. Les soins accordés aux animaux sont adaptés au groupe animal et à l’utilisation.

En respectant les besoins des animaux, l’élevage se conforme à leur nature propre. Un élevage conforme à la nature propre des animaux aspire à permettre aux animaux de rente un comportement aussi naturel que possible. En fait partie qu’on «n’y coupe rien», on laisse tout comme la nature l’a prévu. Les vaches Demeter gardent leurs cornes, les moutons conservent une longue queue et le bec des poules pondeuses échappe à l’amputation. Les animaux domestiques ont été apprivoisés par une relation intensive et sont accoutumés au contact humain. L’élevage conforme à l’espèce et respectueux des animaux vise à atteindre un équilibre en tenant compte de l’espèce, de leur santé et de la performance attendue.

Médecine vétérinaire
En biodynamie, l’exploitation agricole vise en premier lieu à maintenir, voire améliorer la santé des animaux. Des races appropriées et un élevage conforme aux exigences animales contribuent à ce but. Si malgré tout une bête tombe malade, le processus de guérison est soutenu par des méthodes de la médecine complémentaire ainsi que des approches thérapeutiques homéopathiques et anthroposophiques. Tout traitement de routine et de nature prophylactique basé sur des médicaments chimiques de synthèse allopathiques, des antibiotiques et des hormones, est interdit. Les médicaments chimiques de synthèse et les antibiotiques ne sont utilisés que dans les cas d’urgence, sur prescription d’un vétérinaire. Tous les traitements allopathiques vétérinaires doivent être inscrites de façon ineffaçable dans le registre d’étable. Les animaux ayant subi un traitement doivent être identifiables à tout moment et sans faille.

Demeter Suisse a lancé le projet «coq en pâte» comme réponse éthiquement justifiable à la pratique actuelle de l’élevage de poules pondeuses.

Les directives «coq en pâte» stipulent que les frères mâles des poules pondeuses doivent être élevés selon des critères biodynamiques.
La détention conforme à ces directives signifie que les jeunes coqs et leurs sœurs soient élevés en conditions biodynamiques dans des troupeaux dont on garde une bonne vue d’ensemble, profitent régulièrement de sorties en plein air et soient nourris bio-dynamiquement. Les poules pondent des œufs, les jeunes coqs sont vendus après quelques mois comme viande de jeune coq. Jusqu’ici la question «poussin mâle ou femelle?» était une question de mort ou de vie pour les poussins éclos, car les poussins mâles des poules à très haute performance de ponte ne survivent normalement même pas deux jours: par rapport à la quantité de fourrage ingéré, ils ne présentent pas un gain de chair suffisamment élevé, de sorte que leur engraissage est considéré comme ne se justifiant pas d’un point de vue économique.
La qualité, c’est ce qui l’est dès le début. Une détention avicole respectueuse des animaux basée sur du fourrage Demeter avec une proportion de fourrage de la ferme est au cœur du projet «coq en pâte». L’objectif à plus long terme est de parvenir à un élevage de volaille écologique qui réconcilie bien-être animal, durabilité et rentabilité – donc un rendement de ponte et un gain de chair qui soient acceptables par rapport à la quantité de fourrage ingéré.
Demeter Suisse traite déjà depuis longtemps ce thème à enjeu éthique. Ce que quelques paysannes et paysans biodynamiques réalisent déjà depuis longtemps, devient à présent part des directives «coq en pâte». Le coût supplémentaire de l’élevage de volaille selon ces directives est couvert par un prix de l’œuf plus élevé.

La production d’aliments biologiques repose sur des variétés appropriées. Il faut une nouvelle approche de sélection végétale pour permettre aux semences et plantes de répondre aux exigences particulières de l’agriculture bio et à tenir compte des objectifs de la méthode de culture écologique. La part de semences et plantes génétiquement modifiées ne cesse d’augmenter sur le marché. Les programmes de sélection courants jusqu’à présent et les variétés dont ils ont donné naissance proviennent de l’agriculture conventionnelle. Ils ne tiennent pas suffisamment compte des caractéristiques pertinentes à l’agriculture bio.

Semences et plantes
A cet égard, la coopérative Sative et les pionniers de l’agriculture biodynamique ont fourni un travail de fond considérable. A présent, Sativa Rheinau SA / Sélection Céréalière Peter Kunz / Semences Artha / Poma Culta et l’Institut de recherche de l’agriculture biologique collaborent pour faire évoluer significativement la sélection végétale. La base de données de semences et plants écologiques et sans OGM permet de consulter les variétés disponibles pour l’agriculture bio.

Ici on trouve des semences ou des plantes pour le jardinage:

traube_webLe vigneron qui travaille selon les directives Demeter va bien au-delà des exigences de la viticulture bio : sa pratique ne rime pas simplement avec l’abandon de pesticides et de produits phytosanitaires de synthèse, mais aussi avec une prise en compte de la diversité écologique dans la vigne et le travail qualitatif avec les vignes. A cela s’ajoute l’emploi des préparations biodynamiques.
Particularités des domaines viticoles Demeter

  • Les rythmes de la nature et du cosmos : Le vigneron les observe et en tire le meilleur parti.
  • Préparations biodynamiques : Elles stimulent les sols et fournissent de l’énergie aux plantes pour croître et prospérer.
  • Caractère de l’exploitation : Le vigneron Demeter inscrit chacune de ses activités dans une approche globale.
  • Convivialité : Les rencontres au domaine favorisent le partage, la formation biodynamique débouche sur le progrès.
  • Vinification attentive : Le vin est élevé de façon à conserver toutes les finesses du terroir que lui ont conféré des méthodes en harmonie avec l’esprit Demeter.

frischgepresster-wein_web

En Europe centrale, il est actuellement pratiquement impossible que les abeilles butinent exclusivement sur des surfaces cultivées en bio. Dans l’esprit de l’agriculture biodynamique, les mesures à prendre doivent être adaptées aux besoins naturels des abeilles. Le point décisif pour la production de «Miel issu de l’Apiculture Demeter» est donc de pratiquer une apiculture conforme à la nature propre des abeilles. L’apiculteur Demeter apporte donc une importante contribution à la conservation de l’apiculture elle-même en pratiquant la sélection et la multiplication uniquement par l’essaimage naturel et la formation de couvain. Cela signifie que la sélection artificielle, les transferts de larves, l’insémination artificielle ainsi que l’achat de reines sans colonie sont contraires à ces efforts.

La fonction qui incombe à la fumure est de favoriser l’activité du sol. Les engrais de l’élevage sont traités afin que, accompagnés d’une rotation des cultures et du travail du sol, ils puissent accroître la fertilité du sol. Le compostage, les soins apportés aux cycles et l’emploi de préparations biodynamiques soutiennent les efforts visant à améliorer le sol de façon déterminante et à poser des fondements optimaux pour la croissance des végétaux.

Les préparations biodynamiques sont élaborées à base de certaines plantes. Utilisées à doses homéopathiques, elles servent à stimuler la vie du sol, la croissance et la qualité des plantes. Elles constituent une caractéristique clé de la méthode de culture biodynamique et sont indispensables pour produire des aliments de qualité Demeter. Les directives Demeter prescrivent comment elles doivent être employées.

demeter_b_8457228_rgb_web

praparate-web

L’espace vital de l’agriculture s’étend depuis les profondeurs des racines au sein de la terre jusqu’à l’espace planétaire. C’est dans cette polarité entre le Ciel et la Terre que s’inscrit la vie. Le cycle des saisons et l’influence du Soleil ainsi que de la lune mais aussi d’autres planètes, représentent des facteurs importants pour aménager les rythmes de vie. L’agriculture biodynamique tient compte des influences des planètes et collabore avec elles.